background dossier risque

Vents cycloniques

S’informer pour mieux se protéger

Les cyclones tropicaux sont des phénomènes météorologiques violents qui se forment dans les régions tropicales. Les départements, régions et collectivités d’outre-mer français concernés sont notamment la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, La Réunion et Mayotte.

Le risque cyclonique peut causer d’importants dégâts humains, matériels et environnementaux, du fait des vents violents, mais également en raison des inondations qu’ils peuvent générer (submersion marine et choc mécanique des vagues associé, débordements de cours d’eau, crues torrentielles…).

 

DESCENDRE POUR LIRE LE DOSSIER THÉMATIQUE

Mesures de prévention

Les mesures de prévention contre les vents cycloniques visent, d’une part à assurer la sécurité des populations lors de l’événement, d’autre part à limiter la vulnérabilité du territoire et surtout améliorer la résilience : en réduisant les dommages matériels, les activités économiques peuvent reprendre plus rapidement et limiter la période pendant laquelle la dynamique locale serait arrêtée ou fortement ralentie.

Il n’est pas possible d’empêcher l’arrivée d’un cyclone mais il est possible d’en réduire les conséquences par plusieurs actions :

  • l’information des citoyens sur le risque et les bons comportements à adopter en cas de vents cycloniques,
  • la réduction de la vulnérabilité des bâtiments,
  • la préparation à la gestion de crise.

Information des populations

La première mesure consiste à s’informer des risques existants, notamment auprès de sa mairie à travers le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs. Par ailleurs, depuis le 1er juin 2006, tout vendeur ou bailleur d’un bien immobilier est dans l’obligation d’annexer au contrat de vente ou de location un état des risques ainsi que, le cas échéant, une déclaration des sinistres – dont les vents cycloniques – pour lesquels il a été indemnisé.

Réduction de la vulnérabilité

Une autre mesure à mettre en œuvre est de ne pas augmenter la vulnérabilité du territoire en préparant la venue d’un cyclone : construire les nouveaux bâtiments en respectant les règles de construction para-cyclonique leur permettra de résister à une vitesse de vent de référence définie pour une période de retour donnée. Il s’agit avant tout d’améliorer la résilience du territoire en anticipant l’éventualité d’un cyclone et ses conséquences économiques.

Prévision du risque

Les vents cycloniques sont en général prévisibles. La prévision des cyclones repose principalement sur :

  • la détection des formations cycloniques,
  • la prévision des trajectoires du cyclone,
  • la prévision de l’intensité du cyclone et de ses conséquences.
À LIRE AUSSI
S’informer sur les autres risques
DOSSIERS THÉMATIQUES