Accueil - Particulier

La journée « Tous résilients face aux risques »

Le 13 octobre, c’est la journée annuelle de la résilience face aux risques naturels et technologiques.

Des événements sont organisés un peu partout en France. C’est l’occasion de vous informer sur les risques auxquels votre territoire est peut-être exposé, d’identifier comment réduire leurs conséquences et d’acquérir les bons réflexes à avoir face à une catastrophe.

Qu’est ce que c’est un risque majeur ?

Qu’est-ce qu’un risque majeur ? 

De l’incident à la catastrophe majeure, de multiples événements d’origine naturelle ou humaine peuvent frapper la population française et nos territoires. On appelle « aléa » un phénomène potentiellement dangereux et plus ou moins probable.
Si un aléa est susceptible de porter atteinte à des enjeux humains, économiques ou environnementaux, on parle alors de « risque ». Le risque, c’est la menace d’un événement dangereux sur des enjeux.

En France, 2 communes sur 3 sont exposées à au moins un risque naturel. Le principal risque sur le territoire national est l’inondation.
Il en existe bien d’autres : feu de forêt, tempête, cyclone, mouvement de terrain, avalanche, mais aussi séisme et volcanisme.

La France est aussi concernée par les risques dits technologiques : rupture de barrage, accident sur une installation industrielle ou nucléaire, ou lors du
transport de matières dangereuses.

Un risque est dit « majeur » quand il se caractérise par de nombreuses victimes, de lourds dégâts matériels et des impacts forts sur l’environnement.
Deux épisodes marquants. Fin 2017, l'ouragan Irma a dévasté les Antilles françaises, avec la mort de onze personnes à Saint-Martin et la destruction de 95% du bâti de l’île.

En 2001, l’explosion d’un stock de nitrate d’ammonium dans l'usine AZF de Toulouse a causé la mort de 31 personnes et fit environ 3000 blessés.
Comment faire face aux risques majeurs ? Il faut d’abord connaître le risque pour l’anticiper. L’État mène une politique de prévention avec l’objectif de réduire l’exposition aux aléas et la vulnérabilité des personnes, des biens et des activités. En complément, il met en œuvre des dispositifs de surveillance, de préparation aux crises et d’alerte des populations.
En cas de catastrophe, les pouvoirs publics déclenchent les moyens d’intervention, puis accompagnent les victimes pour accélérer le retour à un
fonctionnement normal du territoire et mieux reconstruire.

Le constat scientifique est indéniable : le changement climatique amplifie la fréquence et la gravité de certains phénomènes.
Les incendies de forêts se multiplient à cause des sécheresses et de la hausse des températures.
La montée des océans accentue les phénomènes de submersions marines.
La fréquence et l’intensité des tempêtes et cyclones augmentent.

Face aux risques majeurs, il faut se préparer.
Chaque citoyen peut être acteur de sa sécurité.
Adoptons les bons réflexes.

Il se caractérise par de nombreuses victimes, un coût important de dégâts matériels, des impacts forts sur l’environnement

Quels sont les risques naturels et technologiques en France ? Quel est l’impact du changement climatique ? Que font les pouvoirs publics pour y faire face, et comment être acteur de sa propre sécurité ? Découvrez les réponses dans cette vidéo de 2 minutes.