background dossier risque

Vents cycloniques

S’informer pour mieux se protéger

Les cyclones tropicaux sont des phénomènes météorologiques violents qui se forment dans les régions tropicales. Les départements, régions et collectivités d’outre-mer français concernés sont notamment la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, La Réunion et Mayotte.

Le risque cyclonique peut causer d’importants dégâts humains, matériels et environnementaux, du fait des vents violents, mais également en raison des inondations qu’ils peuvent générer (submersion marine et choc mécanique des vagues associé, débordements de cours d’eau, crues torrentielles…).

 

DESCENDRE POUR LIRE LE DOSSIER THÉMATIQUE

Origines du phénomène

Description du phénomène et exposition du territoire

Les cyclones sont des phénomènes météorologiques qui se forment dans des conditions très particulières, que l’on rencontre principalement au niveau des tropiques, pour chaque hémisphère de la fin de l’été au début de l’automne.

Un cyclone est une dépression très marquée, qui s’accompagne de précipitations pouvant être intenses, et de vents violents.

Les systèmes cycloniques sont couramment classés en 3 catégories, en fonction de la force des vents :

  • Si le vent est inférieur à 63 km/h, c’est une dépression tropicale,
  • Si le vent est compris entre 63 km/h et 117 km/h, c’est une tempête tropicale (à ce stade, le système cyclonique reçoit un prénom),
  • Si le vent dépasse 117 km/h, c’est un cyclone tropical.

 

Au stade de cyclone, les systèmes cycloniques de l’Atlantique sont classifiés selon l’échelle de Saffir-Simpson, selon 5 catégories, en fonction des vents maximaux.

Pour plus de précisions sur le phénomène :

 

Selon les sites, l’exposition aux vents cycloniques est également variable, pour un événement cyclonique donné. L’implantation géographique, les caractéristiques topographiques et la nature de l’environnement atténuent ou accroissent la vitesse locale. Par conséquent la sollicitation aérodynamique des ouvrages est fonction de leur implantation[1].

Sur une distance d’approche de 500 km, on dénombre[2] :

  • A La Réunion, sur la période 1961-2017 : 65 cyclones tropicaux et 68 tempêtes tropicales qui n’ont pas atteint le stade de cyclone ;
  • En Guadeloupe, sur la période 1900-2017 : 33 cyclones tropicaux, 52 tempêtes tropicales intenses, 69 tempêtes tropicales modérées ;
  • En Martinique, sur la période 1900-2017 : 25 cyclones tropicaux, 51 tempêtes tropicales intenses et 68 tempêtes tropicales modérées.

 


[1]  Source : Guide de bonnes pratiques pour la construction et la réhabilitation de l’habitat. 

[2] Source : Analyse du risque cyclonique en outre-mer, détermination des vents de référence Eurocode de J. Guilhot, juillet 2019, CSTB.

 

À LIRE AUSSI
S’informer sur les autres risques
DOSSIERS THÉMATIQUES