La Corse face aux risques majeurs

La Corse est un petit joyau de nature brute au large de nos côtes Méditerranéennes, une île montagneuse toujours sauvage mais  particulièrement exposé aux risques naturels.

C'est le risque feu de forêt qui majore la couverture des risques naturels en Corse, tant le climat et la végétation qui couvre l'essentiel de l'île sont propices aux incendies. L'île de Beauté a d'ailleurs connu dans son histoire des feux catastrophiques particulièrement destructeurs et incontrôlables qui ont parfois ravagé des milliers d'hectares de maquis.

Comme toute île, la Corse est confrontée au risque de submersion marine sur son littoral, mais surtout aux violents orages qui déversent des pluies torrentielles et provoquent régulièrement d'importantes inondations sur son territoire.

Mais la Corse est avant tout une montagne et dès que les conditions météorologiques se détériorent c'est la question de l'accessibilité qui se pose, surtout l'hiver quand comme en 2012 des tempêtes de neige ont paralysé une partie de l'île pendant des semaines.

Comme le rappelle le Préfet de Haute-Corse dans le reportage, l'île est vraiment en situation d'accumulation des risques, tant naturels que technologiques (avec l'intense trafic maritime qui passe le long de ses côtes). Or pour y répondre, la Corse ne peut que compter sur elle même, tant son insularité l'isole, conditionnant de fait fortement sa politique de prévention des risques. Rien ne peut être laissé au hasard en cas de crise car les Corses seront seuls pour y faire face. Et dans cette politique d'anticipation et de prévention le rôle des élus, et notamment des maires, est primordial en assurant le lien entre les populations et les autorités territoriales.

Aujourd'hui ces politiques de prévention et d'alerte mises en place par les services d'incendie et de secours de l'île ainsi que les lourds investissements matériels consentis par les collectivités territoriales corses ont permis à l'île de faire reculer fortement sa vulnérabilité face aux risques naturels. Seuls les risques technologiques liés au transport maritime inquiètent à juste titre les habitants, tant une pollution majeure du littoral serait une catastrophe environnementale et économique pour l'ïle de Beauté.