Cavités souterraines

Le repérage des cavités par sondages

Les résultats des études documentaires et des méthodes géophysiques déployées permettent l’implantation de forages dans les zones d’anomalies (et hors anomalie comme forage de référence). Ces forages vont permettre d’identifier directement les formations présentes et les vides éventuels.
On distingue principalement deux types de sondages : les sondages destructifs (qui détruisent les terrains traversés et, selon les appareils, remontent ou non ces terrains détruits sous forme de cuttings) et les sondages carottés (qui remontent les terrains traversés sous forme de carotte, c’est-à-dire un cylindre de roche prélevé en l’état).

Pour la détection de vide franc ou de vide rempli par un matériau particulièrement distinct de l’encaissant, les sondages destructifs avec enregistrements des paramètres (sondages en rotation, en rotation-percussion, à la tarière, ou à la sonde de pénétration) sont appropriés.

Les sondages carottés, plus onéreux, ne seront mis en œuvre que dans des cas particuliers rares, demandant le prélèvement d’échantillons pour des analyses en laboratoire ou le détail précis de la nature lithologique des terrains.

L’implantation, le nombre, la profondeur et l’espacement des forages sera guidé par les résultats des études préliminaires (documentaire et/ou géophysique).
Les sondages permettent aussi, s’ils sont de diamètre suffisant, d’ausculter ultérieurement une cavité traversée par des moyens vidéos.