Janvier 2018 : les tempêtes Carmen et Eleanor ont frappé la France

Trois jours de tempête, sept victimes

Les tempêtes Eleanor et Carmen se sont succédées sur l'Hexagone, entre le 1er et le 3 janvier 2018, faisant au total sept victimes.

Caractérisées par des vents supérieurs à 100 km/h sur plus d'un quart du territoire (avec un record de 196 km/h au Cap Corse), les deux tempêtes hivernales ont causé des inondations et de nombreux désordres.

Dégâts sur les maisons causés par l’érosion de la dune à la Tranche-sur-Mer, suite à la tempête Xynthia (Vendée, 2010). © BRGM - R. Pedreros 

Pour en savoir plus : consulter l'article consacré au risque tempête.

 

Des chutes de neiges d'une rare intensité

Eleanor a provoqué des chutes de neige (d'une intensité trentennale selon Météo France) et des précipitations très abondantes dans la plupart des régions de plaine, accompagnées de très fortes rafales de vent. Elle a également provoqué une montée rapide des cours d'eau de montagne, faisant sortir de leurs lits de nombreux torrents.

Dégâts causés par la crue torrentielle du Bastan (Barèges, Hautes-Pyrénées, juin 2013). © BRGM - I. Bouroullec

Pour en savoir plus : consulter le dossier thématique consacré au risque inondation.

 

Des phénomènes de submersion sur les cotes de la Manche et de la mer du Nord

Carmen et Eleanor sont survenues alors que les coefficients de marée étaient élevés (107 sur une échelle allant de 20 à 120).

Sur la façade maritime du territoire, on a mesuré des surcotes de 50 centimètres à 1,20 mètres qui ont affecté les estuaires surveillés par le réseau Vigicrues ainsi que les sections aval des fleuves sous influence marine.

Lors du passage d'Eleanor sur les côtes de la Manche et de la mer du Nord, les phénomènes de submersion ont été particulièrement marqués.

Vagues de submersion sur le sillon à Saint-Malo lors de la marée du siècle du 20 mars 2015. © Arnaud Bouissou - Terra

Pour en savoir plus : consulter les vidéos explicatives des phénomènes de submersion marine.