Feux de forêt

Prévention du risque

La prévention du risque incendie de forêt distingue classiquement les actions complémentaires suivantes :

  • L'information et la sensibilisation du citoyen
  • La défense de la forêt contre l’incendie (DFCI, pilotée par l'Office National des Forêts (ONF) pour le ministère en charge de l’agriculture) qui repose sur une politique globale d’aménagement et d’entretien de l’espace rural et forestier. Elle met en œuvre les outils de programmation, d’aménagement et d’entretien des massifs, issus du code forestier notamment les plans de protection de la forêt contre l’incendie (PPFCI) souvent établis à l’échelle du département et les plans de massifs qui sont la déclinaison par massif du PPFCI ;
  • La maîtrise de l’occupation des sols et le recours aux plans de prévention des risques Incendie de forêt (PPRIF).

Zoom sur les PPRIF

Institués par la loi du 2 février 1995 relative au renforcement de la protection de l'environnement, les PPRIF visent à maîtriser l’interface habitat-forêt et à éviter des implantations qui peuvent être à l’origine de départs de feu et sont difficiles à protéger en cas d’incendie.

Ils répondent aux objectifs de non aggravation de l’exposition et de réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens en :

  • délimitant des zones d'exposition aux risques à l'intérieur desquelles des constructions ou des aménagements sont interdits
  • définissant des mesures de prévention, de protection et de sauvegarde des constructions et améngements existants.

Les PPRIF s’appliquent en complément de l'obligation légale de débroussaillement prévue par le code forestier.

Etablis à l'échelle communale ou intercommunale, ils ciblent prioritairement les territoires exposés à des niveaux de risque importants et à une pression foncière forte.

Le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire recense à ce jour près de 200 PPRIF approuvés dont 45 % en région PACA, 23 % en région Occitanie, 22 % en région Aquitaine et 10 % ailleurs sur le territoire.